en-USfr-CA
21 juillet 2019
 Réduire
La recherché longitudinale

Rapports disponibles

1. Résultats de recherche à long terme: projet longitudinal de dix ans

Investir dans notre avenir : Un programme de prévention efficace, peu onéreux et rentable mené auprès de jeunes enfants

CONCLUSIONS

Résultats de la recherche quantitative

Les jeunes : Comparativement aux jeunes issus des sites témoins, les jeunes ayant participé au projet Partir d’un bon pas sont plus enclins à s’adonner à une activité physique régulière, ont une moyenne scolaire plus élevée, ont moins souvent recours aux services d’éducation spécialisée et sont moins susceptibles d’être impliqués dans des crimes contre la propriété privée.

Le parent : Comparativement aux parents issus des sites témoins, les parents ayant participé au projet Partir d’un bon pas sont moins nombreux à souffrir de dépression nerveuse, à déclarer une surconsommation d’alcool et à compter un second fumeur à la maison.

La collectivité : Les parents issus du projet Partir d’un bon pas ont le sentiment de vivre dans un environnement plus harmonieux que ceux des sites témoins; les jeunes du projet, quant à eux, déclarent vivre dans un quartier moins assailli par des problèmes de drogue, la violence et les vols par effraction.

Analyse financière

Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur est le premier organisme canadien à présenter l’analyse financière d’un programme de recherche sur la prévention mené auprès de jeunes enfants et les résultats sont forts encourageants. Une analyse comparative et pondérée des coûts et bénéfices fondées sur les coûts directs, excluant les bénéfices prévus, nous apprend que chaque famille ayant participé au projet Partir d’un bon pas a coûté 7 560 $ de moins que chaque famille issue des sites témoins. Par conséquent, les économies réalisées par les 19 organismes publics/gouvernementaux concernés couvrent amplement le coût total des programmes Partir d’un bon pas, qui s’élève à 2 991 $ par famille. À ce jour, le programme Partir d’un bon pas représente pour nos gouvernements une économie d’environ 4 569 $ par famille de ces élèves de 12e année, incluant les services éducatifs et sociaux.

2. Résultats de recherche à moyen terme: projet longitudinal de six ans

Ce rapport met en lumière les résultats obtenus à partir des données recueillies auprès d’une première cohorte d’enfants et de familles ayant participé à notre premier projet de recherche longitudinal, mené alors dans d’anciens sites; nous avons donc interrogé ces enfants alors qu’ils débutaient la 9e année, soit six ans après avoir terminé notre programme Partir d’un bon pas. Nous avons entrepris cette recherche longitudinale, à moyen terme, afin de vérifier l’impact des programmes Partir d’un bon pas sur la vie de ces enfants de 9e année et sur leur famille, et, de comparer les coûts de nos programmes à court terme versus les sommes possiblement épargnées à moyen terme. Ce rapport fait état de plusieurs résultats, liés à ces objectifs, qui démontrent l’impact favorable des programmes Partir d’un bon pas sur les jeunes élèves de 9e et leurs familles, six ans après la fin de leur participation à notre programme. Nous constatons une nette amélioration en divers domaines soit un meilleur fonctionnement de l’élève en milieu scolaire, le sentiment d’un meilleur soutien social, émotionnel et communautaire tant chez les parents et enfin une indication d’une économie de coûts sociaux au niveau gouvernemental. Tous ces facteurs réunis nous permettent de supposer que notre programme Partir d’un bon pas permet, effectivement, de donner un avenir meilleur à des enfants et des familles ontariennes parmi les plus vulnérables de notre société.

3. Rapport sur la viabilité du projet

Ce rapport présente nos résultats de recherche élaborés à partir des données recueillies en 2003 auprès des huit communautés participant au projet Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur. Nous avons comparé ces données à celles obtenues en 1998. En conclusion générale, ce rapport nous apprend que les huit projets Partir d’un bon pas fonctionnaient toujours bien, en 2003, et ce malgré des changements importants survenus dans la structure organisationnelle de plusieurs de ces projets depuis 1998. En outre, on note que les enfants ayant bénéficié des programmes Partir d’un bon pas obtiennent de meilleurs résultats scolaires et affichent un meilleur comportement que les autres enfants de milieux sociaux comparables; de plus, ces différences sont encore plus marquées en 2003 qu’en 1998 et 1999. Bref, les projets Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur sont viables.

Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur: la viabilité des projets (2005, en anglais seulement)

  • Rapport complet (301 pages, 1.3mo) : PDF 
  • Introduction (6 pages, 243ko) : PDF
  • Section A (157 pages, 715ko) : PDF
  • Section B (39 pages, 403ko) : PDF
  • Sommaire et conclusions (9 pages, 181ko) : PDF
  • Références et annexes (90 pages, 457ko) : PDF

Articles publiés

  1. Craig, W., Schumann, L., Petrunka, K., Khan, S., & Peters, R. (2011). Government costs associated with delinquent trajectories. International Journal of Child, Youth, and Family Studies, 2(1), 263-293. Demander réimpression
  2. Janzen, R., Pancer, S.M., Nelson, G., Loomis, C., & Hasford, J. (2010). Evaluating community participation as prevention: Life narratives of youth. Journal of Community Psychology, 38, 992-1006. Demander réimpression
  3. Love, N., Nelson, G., Pancer, S.M., Loomis, C., & Hasford, J. (in press). Generativity as a positive mental health outcome: The long-term impacts of Better Beginnings, Better Futures on youth at ages 18-19. Canadian Journal of Community Mental Health. Demander réimpression
  4. Nelson, G., Van Andel, A.K., Eckerle Curwood, S., Hasford, J., Love, N., Pancer, S.M., & Loomis, C. (2012). Exploring outcomes through narrative: Long-term impacts of Better Beginnings, Better Futures on the turning point stories of youth ages 18-19. American Journal of Community Psychology, 49, 294-306. Demander réimpression
  5. Pancer, S.M., Nelson, G., Hasford, J., & Loomis, C. (in press). The Better Beginnings, Better Futures project: Long-term parent, family, and community outcomes of a universal, comprehensive, community-based prevention approach for primary school children and their families. Journal of Community and Applied Social and Community Psychology. Demander réimpression
Accueil   |   Recherche   |   Publications   |   Trousse d’outils vidéo   |   Ordre trousse d’outils   |   Aux parents   |   Aux jeunes    |   Aux enfants    |   Appelez-nous   |   Autres liens   |   Changement d'adresse
© 2012 BBBF - Site by: Episode Designs